Atelier théâtre du lycée Montdory : la Compagnie de la Rose Pourpre

 

Professeurs responsables : Mme TIXIER, Mme BERNARD

 

Année 2015-2016

- 19 élèves pour la troupe cette année, toujours toutes classes confondues.

-  Spectacle  le jeudi 26 mai 2016 à la salle Espace de Thiers. Il s'agissait de "La Bonne Aventure", une pièce d'Anne-Sophie Nédelec.

 - Partenariat reconduit avec le conservatoire de théâtre de THIERS, intervention à l'année de Mme MAURIN, comédienne.

 - Partenariat avec les élèves de l'option arts du son, encadrés par M. Cartier, pour sonoriser la pièce.

Programme du spectacle
programme2016bonneaventureIPNS.pdf
Document Adobe Acrobat [1.5 MB]

 

L'histoire : 

Une famille de la région parisienne (le père, la mère, le fils légèrement ivrogne et les deux filles, une rêveuse et maladroite et l'autre travailleuse et autoritaire) décide de tout plaquer pour ouvrir un restaurant appelé "la Bonne Aventure" en bord de mer, en Corse. Problème : Mario, le mafieux du coin, vient faire sa loi et réclame de l’argent pour tout : pour la "taxe locale", pour mettre des panneaux publicitaires… En plus, les clients n’arrivent pas, le temps est mauvais, le restaurant miteux... Les ennuis financiers s’enchaînent, et chacun essaie de trouver des solutions.

 

Année 2014-2015

 

- 20 élèves, toutes classes confondues, pour l'atelier-théâtre du lycée :  la Compagnie de la Rose Pourpre. 

- La pièce représentée le 19 mai 2015 à la salle Espace à Thiers était "Du vent dans les branches de Sassafras", de René de Obaldia.

Programme du spectacle
programme2015.pdf
Document Adobe Acrobat [1.6 MB]

- Partenariat avec le conservatoire de théâtre de THIERS, intervention à l'année de Mme MAURIN, comédienne.

- Partenariat avec les élèves de l'option arts du son, encadrés par M. Cartier, pour sonoriser la pièce.

- Partenariat avec les élèves de l'option arts plastique, encadrés par M. Lachaux, pour la réalisation de l'affiche du spectacle.

- Vente de programmes, boissons et gateaux organisée par la Maison des Lycéens.

 L'histoire : 

Quelque part en Amérique, là où poussent les sassafras, il est un vieux dur à cuire, cow-boy sans peur et sans reproche, patriarche au sang chaud et aux propos musclés. C’est Rockfeller, personnage haut en couleur de cette parodie de western, mijotée avec humour et relevée d’une pointe de poésie par René de Obaldia… Il y a là le médecin ivrogne, la mère au solide bon sens, la fille de joie au grand cœur, les enfants indisciplinés, le shérif justicier…

Quand Madame Rockefeller découvre dans sa boule de cristal que le terrible chef Comanche Œil-de-Lynx a rasé Pancho City et menace sa famille, il faut prendre les armes et se barricader dans le ranch encerclé et assiégé par les indiens…

 

 

 

 

 

Année 2013-2014 :

 

- Partenariat avec le conservatoire de théâtre de THIERS, intervention à l'année de Mme MAURIN, comédienne.

- Préparation de la représentation de la pièce d'Eugène Labiche intitulée : "La poudre aux yeux".

Programme du spectacle
programme2014.pdf
Document Adobe Acrobat [1.8 MB]

- Représentation scolaire et tout public à la salle ESPACE de THIERS le mardi 27 mai 2014.

- 18 élèves, toutes classes confondues.

- Partenariat avec les élèves de l'option arts du son, encadrés par M. Cartier, pour sonoriser la pièce.

- Partenariat avec les élèves de l'option arts plastique, encadrés par Mme Montagne, pour la réalisation de l'affiche du spectacle.

- Vente de programmes, boissons et gateaux organisée par la Maison des Lycéens.

L'histoire :

Mme Malingear est une femme orgueilleuse et vaniteuse et a une fille nommée Emmeline. Elle et Mme Ratinois, la mère de Frédéric, le prétendant d'Emmeline, ont essayé de se jeter mutuellement de la « poudre aux yeux » en se faisant croire qu'elles sont riches. Finalement, l'oncle de Frédèric découvre que les mères ont organisé tous ces mensonges pour faire augmenter le montant de la dot. Les pères, M. Malingear et M. Ratinois, reconnaissent leurs torts et vont régler la situation et cesser cette supercherie pour le bonheur de leurs enfants.

 

 

Année 2012-2013

 

- Partenariat avec le conservatoire de théâtre de THIERS, intervention à l'année de Mme MAURIN, comédienne.

- Préparation de la représentation de la pièce inédite d'Oscart (ancien élève du lycée), intitulée : "Quand l'amour et l'amer accordent leurs violons".

- Représentation scolaire et tout public à la salle ESPACE de THIERS le jeudi 23 mai 2013.

- 19 élèves, toutes classes confondues.

- Partenariat avec les élèves de l'option arts du son, encadrés par M. Cartier, pour sonoriser la pièce.

- Vente de boissons et gateaux organisée par la Maison des Lycéens.

Programme du spectacle
prog_theatre2013.pdf
Document Adobe Acrobat [1.3 MB]

L'histoire :

Noble dans sa façon d’agir (même si elle paraît excessivement guindée au premier abord), Elizabeth impressionne, surprend, attendrit. Son visage s’anime en un palimpseste d’amours, de joies, de tristesse, partition merveilleuse et riche pour qui sait en déchiffrer les sillons, les sillages. Elle arrive tout juste dans une petite maison de repos intimiste dans un village perdu au milieu de la campagne parisienne. Evidemment, comme la majorité des résidents, elle a longuement refusé d’entrer dans cette maison de retraite. Elle y a été contrainte par sa fille et son gendre qui ne songent qu’à leur petit confort et qu’à mener une vie plus tranquille dans leur loft à Paris. Après une entrée fracassante, la nouvelle pensionnaire bouleverse rapidement la vie minutée de la maison de repos… 

Le mot de l’auteur :
"Vieillir, languir, dépérir, souffrir, mourir… autant de mots dont la violence aigre et jaune sonne, heurte, attise au creux de notre oreille un mélange de miséricorde et de peur muette. La mort nous effraie tous, nous intimide par les images qu’elle éveille, et tous nous redevenons enfants devant cette nuit sans fin aux ombres mouvantes. Mais, là encore, ce ne sont que des clichés que des siècles de civilisation nous laissent en héritage. Qui nous dit que la mort est si sombre ? Sans prétendre ajouter à la philosophie actuelle, ni démonter les croyances de chacun, c’est globalement de notre appréhension de la vieillesse, de la mort dont je voulais rendre compte, avec légèreté, à travers cette pièce. Sans non plus en faire un pamphlet ravageur contre certaines méthodes employées à l’égard des personnages âgées, n’oublions pas toutefois de respecter la vieillesse, la nôtre comme celle de l’autre, parce que vivre c’est vieillir. Ne les reléguons pas dans l’oubli, ne nous déchargeons pas trop vite d’un poids qui nous pèse, d’une misère humaine qui est une réalité : un jour cela pourrait être notre tour. 
Mes remerciements s’adressent d’abord aux jeunes comédiens pour avoir accepté de jouer ce modeste écrit ainsi qu’à toutes les personnes qui se sont investies dans ce projet. Je remercie également les metteurs en scène de la confiance dont elles m’entourent, je remercie Michel OUDEAU pour l’amour du théâtre qu’il n’a eu de cesse de me communiquer et enfin je vous remercie, VOUS qui me lisez en cet instant précis et qui allez bientôt vivre ce spectacle. A présent, place à la comédie, à la joie et la bonne humeur ! Et…
« Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie » Ronsard, Sonnets pour Hélène, 1587.

 

Oscart

Année 2011-2012

 

- Intervention de M. Pineau, comédien.

- Représentation de la pièce inédite d'Oscart (élève et acteur à l'atelier théâtre) intitulée "Le théâtre à fleur de mots".

- 23 élèves, toutes classes confondues.

- Vente de programme au profit du Foyer Socio-Educatif du lycée

L'histoire :

Après Oh, my seety Butterblume, l’atelier théâtre a décidé de jouer  Le théâtre à fleur de mots, une pièce qui se veut originale puisqu’elle pioche ses personnages parmi les plus célèbres de la dramaturgie classique qu’elle unit dans une intrigue rocambolesque, pleines d’aventures de capes et d’épées. C’est la raison pour laquelle vous retrouverez ce soir des rôles tout droit venus des comédies de Molière, des tragédies de Racine, mais encore d’autres œuvres dramatiques telles qu’Hernani ou encore On ne badine pas avec l’amour

La pièce s’ouvre sur le descendant de l’illustre Emilio Montdory, grand tragédien du temps de Molière. Ce vieil homme fou, féru de théâtre, se retrouve seul à la Comédie Française qui, délaissée, tombe en ruine. En voulant redonner à la dramaturgie ses lettres de noblesse dans une époque où  le canapé triomphe du strapontin, Emilio Alessandro Montdory sombre dans une mélancolie sans fin, et des abysses de sa folie renaissent des personnages, des histoires qui s’ourlent en un ballet virtuose…

Ces personnages qui hantent le vieillard vous raconteront leur histoire ce soir. Victorieux, le Cid rentre de conquête et espère trouver son épouse Chimène. Cependant, celle-ci vient juste de se faire enlever par deux crapules : Père et Mère Ubu… Don Rodrigue retrouvera-t-il sa dulcinée ? Volera-t-il à son secours ? Quels sont donc les ravisseurs ? Autant de péripéties qui emmènent le spectateur au cœur de l’humain et de ses passions…

Programme du spectacle
prog_theatre2012.pdf
Document Adobe Acrobat [1.6 MB]

 Année 2011-2012

 

- Intervention de M. Pineau, comédien.

- Représentation de la pièce inédite d'Oscart (élève et acteur à l'atelier théâtre) intitulée "Le théâtre à fleur de mots".

- 23 élèves, toutes classes confondues.

- Vente de programmes au profit du Foyer Socio-Educatif du lycée

L'histoire :

Après Oh, my seety Butterblume, l’atelier théâtre a décidé de jouer  Le théâtre à fleur de mots, une pièce qui se veut originale puisqu’elle pioche ses personnages parmi les plus célèbres de la dramaturgie classique qu’elle unit dans une intrigue rocambolesque, pleines d’aventures de capes et d’épées. C’est la raison pour laquelle vous retrouverez ce soir des rôles tout droit venus des comédies de Molière, des tragédies de Racine, mais encore d’autres œuvres dramatiques telles qu’Hernani ou encore On ne badine pas avec l’amour

La pièce s’ouvre sur le descendant de l’illustre Emilio Montdory, grand tragédien du temps de Molière. Ce vieil homme fou, féru de théâtre, se retrouve seul à la Comédie Française qui, délaissée, tombe en ruine. En voulant redonner à la dramaturgie ses lettres de noblesse dans une époque où  le canapé triomphe du strapontin, Emilio Alessandro Montdory sombre dans une mélancolie sans fin, et des abysses de sa folie renaissent des personnages, des histoires qui s’ourlent en un ballet virtuose…

Ces personnages qui hantent le vieillard vous raconteront leur histoire ce soir. Victorieux, le Cid rentre de conquête et espère trouver son épouse Chimène. Cependant, celle-ci vient juste de se faire enlever par deux crapules : Père et Mère Ubu… Don Rodrigue retrouvera-t-il sa dulcinée ? Volera-t-il à son secours ? Quels sont donc les ravisseurs ? Autant de péripéties qui emmènent le spectateur au cœur de l’humain et de ses passions…

 

 

 

- Année 2010-2011 : "My sweety Butterblume"

Représentation à Espace, dimanche 15 mai 2011 à 17h 37mn 27s et lundi 16 mai 2011 à 9h 37mn 27s. Durée de la pièce : 1h 37mn s'il fait beau, et 1h39mn s'il pleut.
Professeur responsable : Michel OUDEAU L'action se déroule dans le contexte de la mise en place du régime nazi, de l'incendie du Reichstag à l'exécution du "prétendu incendiaire". Un cadre historique, mais il s'agit avant tout d'une comédie. Le propriétaire du Katze raucher kabarett vient de décéder et son héritière, une propriétaire terrienne prussienne vient à Berlin pour vendre ce bien, n'ayant aucun lien, aucun intérêt avec le monde du spectacle. Venue pour quelques jours, elle y reste si longtemps que son mari vient lui aussi à Berlin, pour découvrir que sa femme, non seulement ne souhaite plus vendre ce cabaret, mais veut le faire revivre, veut offrir aux artistes les moyens de travailler.
A cette occasion, rappelons que l'atelier théâtre vient de se faire distinguer par le Rotary club de Thiers, et qu'il a reçu le prix des talents 2011.
 

 - Année 2009-2010 : "Piazzale Goldoni"

Représentation le mardi 25 mai 2010 à la salle Espace à Thiers, à 14h27mn : pour les scolaires,  et 20h 37mn 17s : pour tous
Durée de la pièce : 1h 37mn 17s

Le spectacle a été préparé en partenariat avec le conservatoire Georges Guillot. Durant l'année, Pierre Fernandes (professeur d'art dramatique du Conservatoire) est intervenu dans l'atelier théâtre du lycée, aux côtés de Michel Oudeau. De plus, quatre enseignants de musique du Conservatoire participent au spectacle.
 
Cette année, le spectacle a été constitué en associant des extraits de cinq pièces de Goldoni : Le café ; La veuve convoitée ; Valet de deux maîtres ; Barouf à Chioggia ; Dernière journée de carnaval. La pièce constituée à partir de ces extraits se déroule sur une journée, en un lieu unique, une place de Venise : la piazzale Goldoni.
 
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE MONTDORY